Interview de Michaël, éditeur chez Séma Editions

Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous faire découvrir le métier d’éditeur. Avec Hyly et Meli, nous avons imaginé quelques questions et nous les avons posées à Michaël, l’éditeur de chez Séma Editions.

Nous voici donc parti à la découverte de Michaël et du métier d’éditeur, mais avant ça j’en profite pour vous dire qu’il aura une annonce à vous faire samedi sur la page Facebook de chez Sema Editions.

michael-schoonjans-MBP

Bonjour Michaël, merci de répondre présent pour Geekopolis. Peux tu te présenter en quelques mots pour nos lecteurs?

Bonjour, et merci à toi pour l’invitation 

Je suis un jeune père de famille qui cumule un peu les fonctions : je gère comptabilité et ressources humaines d’une société tout en étant le gérant de Séma Editions, petite maison d’édition située à Namur (Belgique).

Qu’est-ce qui t’a décidé à devenir éditeur?

J’ai commencé en tant que bloggueur. Avec le temps, des amis éditeurs et auteurs m’ont encouragé à me lancer professionnellement, et j’ai ainsi fini par devenir diffuseur sur la Belgique pour de petits éditeurs français, afin de les faire connaitre dans le plat pays. Avec le temps, les rencontres et les envies, j’ai fini par me prendre de passion pour l’édition et, avec l’aide de personnes d’expérience, je me suis lancé dans l’aventure.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ton travail d’éditeur?

Travailler sur base d’une passion : les livres. J’adore choisir les textes, les retravailler avec les auteurs, travailler les couvertures avec les graphistes et illustrateurs, mettre en page, etc. Les contacts avec les auteurs et le public sont aussi un point qui me plait énormément, beaucoup étant d’ailleurs avec le temps devenus des amis.

Depuis quand es-tu éditeur? Peux-tu nous raconter un peu ton parcours en tant qu’éditeur?

La branche édition est née en novembre 2015, avec la sortie de nos deux premiers livres. J’ai commencé en faisant des salons et des démonstrations à domicile. Petit à petit, notre catalogue s’est étoffé, nous avons lancé certains auteurs, travaillés avec des plus connus. La diffusion et la reconnaissance par les librairies commence de son côté à arriver, et nous allons lancer sous peu de nouvelles collections qui, je pense, raviront nos lecteurs.

En tant qu’éditeur, t’es-tu déjà essayé à l’écriture? Si oui qu’as-tu pensé de cette expérience?

Tout à fait. J’ai d’ailleurs un roman, coécrit avec Frédéric Livyns, qui doit sortir. Il devait paraître fin d’année, mais vu la situation actuelle, nous avons dû reporter la sortie.

Au niveau de la lecture, quel genre de lecteur es-tu ?

J’aime de tout. Même si mes préférences vont à l’Imaginaire, l’historique et le thriller, je lis un peu de tout. Je suis aussi un collectionneur, friand de collections numérotées.

As-tu quelques anecdotes croustillantes à raconter qui te sont arrivées en tant qu’éditeur ?

Il y a ce lecteur qui, un jour, m’a parlé, pensant que j’étais libraire, du fait que les éditeurs volaient les auteurs. Il a fait une drôle de tête lorsqu’il a appris que j’étais moi-même éditeur, mais cela m’a permis de lui expliquer toute la complexité du métier et de la chaîne du livre, ainsi que le fait que les petits éditeurs gagnent souvent moins que leurs auteurs.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut se lancer dans le monde de l’édition ?

Fuyez, pauvres fous !

Plus sérieusement, il faut avant tout que ce soit une passion, c’est le plus important, sinon, on ne tient pas le coup. Et il ne faut pas se perdre en chemin : gardez votre ligne de conduite, vos idées, et ne vous laissez pas trop influencer ! Ca a été une de mes erreurs, et je fais maintenant marche arrière pour revenir à mes propres idées.

Pourquoi le choix de la ligne éditoriale de chez Sema?

Tout simplement pour publier le style de livre que j’aime 

Que trouves-tu le plus dur dans le monde de l’édition ?

Les conflits. En effet, il arrive souvent que certains ne s’entendent pas, et en tant qu’éditeur, on est toujours au milieu de ces conflits, ce qui est extrêmement fatiguant…

On a tous des auteurs ou livres chouchous…quel a été ton plus gros coup de coeur dans les livres édités dans ta maison d’édition?

Rhaaaaaaaa, dur à dire, je les aime tous pour plein de raisons…

Même si ils sont tous géniaux à mes yeux, je vais en citer 4 : Le Miroir du Damné, Elixir de nouvelles steampunk, C’est dans la boite (à paraître en octobre en poche) et Le Silence du Crépuscule (à paraître)

Quelle est pour toi la plus grande qualité pour avoir la chance d’être édité?

Il faut avoir à la fois des qualités en tant qu’auteur, donc maîtriser un minimum les choses, amener une originalité avec l’histoire, et en tant qu’humain, surtout dans la petite édition, car les éditeurs regardent de plus en plus au comportement des auteurs avant de travailler avec, pour éviter les conflits inutiles (voir deux questions plus haut).

Merci d’avoir pris le temps de répondre à ces questions, un dernier mot pour la fin?

Bonne lecture à tous, et on espère vous voir sur nos stands quand les salons recommenceront 

Une réponse sur “Interview de Michaël, éditeur chez Séma Editions”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s